Après 3 semaines à Yaoundé….

ça y est nous avons emménagé dans notre petit nid d’amour……qui est pour l’instant un peu vide! Au début nous avions juste ce que nous avions acheté à ma collègue : une table, des chaises, un lit, un bureau, une étagère, un frigo, une machine à laver. Cependant nous nous sommes vite rendus compte que cela était trop peu. Il faut aussi de quoi cuisiner, des assiettes et couverts.

Le côté pratique ayant été réglé, ce qui nous manque maintenant c’est le confort donc nous venons d’arpenter Yaoudé à la recherche de meubles que nous allons finalement faire fabriquer en rotin ou en bois car ici c’est bien moins cher que les meubles Ikéa! Toutefois il faudra encore attendre 2 semaines….pour ce fameux confort. Sinon Thérèse a fait sa rentrée au lycée Fustel de Coulanges depuis une semaine. L’accueil a été chaleureux et les élèves majoritairement noirs sont polis et peu nombreux dans les classes. Ils sont 13 en terminale!

Ce qui est gênant c’est le bruit car nous sommes en ville. Le lycée est ancien et peu insonorisé et c’est la même chose pour notre logement. La circulation est dense, il y a des milliers de taxis qui roulent dans tous les sens et les klaxons qui vont avec. Il va falloir s’y faire. Nous circulons en taxi collectif pour faire nos déplacements en attendant d’acheter une voiture et d’avoir le permis camerounais. Le coût d’une course est modique : 40 centimes.  Nous nous familiarisons progressivement avec les noms de quartiers : Nlongkak, Nkolndongo, Djoungolo, Mvog Mbi et il faut se faire comprendre des chauffeurs de taxi…… 

Après nous faisons connaissance avec les coupures d’électricité quotidiennes plus ou moins longues (jusqu’à 6 heures) et nous apprenons à nous organiser. Il faut penser à bien recharger les batteries du téléphone et de l’ordinateur. Nous avons même dû acheter une lampe rechargeable avec batterie. Nous ne sommes pas bien calés pour les communications car nous avons un souci de messagerie qu’Orange n’arrive pas…ne peut pas..prend trop de temps à résoudre. Ici tout prend du temps…et il va falloir que nous prenions le rythme! Nous espérons quand même résoudre ce problème de messagerie car cela est très handicapant. Notre escapade à Kribi s’est bien passée. Nous avions décidé de partir en bus local mais le temps d’attente dans la chaleur et la poussière a été long : 2 heures et demi mais l’ambiance dans le bus était folklorique. C’était très bruyant et à un moment donné « une voleuse d’argent » a failli être lynchée! Nous sommes allés d’hôtels en hôtels à partir des chutes de la Lobé vers Kribi, « THE station balnéaire » qui fait rêver tous les Camerounais! Les plages sont belles et tranquilles, l’eau est chaude de couleur marron mais le bourg en lui même est disons très africain….nous imaginions autre chose, bref il n’y a que des baraques et des marchés, rien de plus qu’à Yaoundé.

Malgré tout ce que nous racontons, nous nous sentons à notre aise dans ce qui ressemble à un capharnaüm et les gens sont plutôt sympathiques et nous ne ressentons aucune hostilité ou racisme à notre égard même si on nous interpelle parfois « et toi le blanc! » Nous avons déjà été invités à partager des mets traditionnels chez des locaux avec beaucoup de gentillesse et d’égards.

wp_20160903_001

Aujourd’hui lundi 12 Septembre, c’est l’Aïd appelé ici Tabaski  et donc férié car il y a beaucoup de musulmans ici, un long week end après une semaine de rentrée. Des bisous à tous.

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Blanchet Nadie dit :

    C’est vraiment un autre monde ! Très intéressant, merci ! Bonne année scolaire Thérèse !

  2. ERNOULT dit :

    un petit bonjour de Quédillac
    Tout va bien.
    Vous avez l’air très heureux
    c’est formidable .Bisous

  3. Montse dit :

    Très contents d’avoir de vos nouvelles.
    On découvre le cameroun avec vous et vos récits.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *