Ouaga..nous voilàààà !

Et voilà déjà 8 mois que nous habitons à Ouagadougou ou plutôt Ouaga comme tout le monde dit ici !!! Quitter l’Afrique Centrale pour mettre le cap sur l’Afrique de l’Ouest était un choix réfléchi, l’idée étant de vivre une autre Afrique.

OUAGADOUGOU VU DU CIEL

Dès notre arrivée, on comprend que : Yek ka yé (il n’y aura pas de problèmes) en langue Morée. Nous sommes frappés par le calme, la gentillesse, le sourire et la discipline des Ouagalais. Et oui le Burkina Faso, c’est littéralement « le pays des hommes intègres ». Il est par ailleurs très fréquent d’être salué par le rituel « Bon arrivée » !

Avant de vous faire partager nos découvertes, voici le Burkina Faso en quelques mots…

Le Burkina Faso a six pays frontaliers sans accès à la mer. Sa superficie représente la moitié de la France et il compte 20 millions d’habitants. Il fait partie des dix pays les moins développés du monde. Sa capitale est Ouagadougou et la deuxième ville du pays en taille, Bobo Dioulasso se situe à l’ouest. C’est un pays plat au climat sec avec des températures pouvant atteindre les 40 degrés autour du mois d’avril.

AVRIL 2020 SOUS LA VÉRANDA A MIDI

Le pays compte environ 60 peuples parmi lesquels on peut citer les Peuls, les Touaregs, les Mossis et les Bobos. Les burkinabés sont majoritairement musulmans. Le secteur agricole avec l’élevage représente la principale activité du pays.

MOHAMMED ALI TOUREG AU VILLAGE ARTISANAL
GRAND MARCHE DE OUAGADOUGOU
THIERRY POUR LA SOCIETE SEMAFORT A BOBO

Et concernant l’histoire…

Jusqu’à l’arrivée du colonisateur, l’histoire est mal connue. Il existe un mythe fondateur personnifié par la Princesse Yenanga qui donnera naissance au 6ème siècle au premier roi Mossi. Le pays a été colonisé à partir du 19ème siecle et il obtient son indépendance en 1960.

La république Populaire du Burkina Faso anciennement Haute-Volta a été créée en 1984. La bande horizontale rouge du drapeau burkinabé symbolise la révolution de 1984, tandis que la bande verte représente les ressources minérales du pays. L’étoile représente la liberté.

POUBELLE AVEC DRAPEAU BURKINABÉ

Le pays a été marqué par Thomas Sankara qu’on appelle le « ché révolutionnaire ». Il a été président de la république de 1983-1987 et sa forte personnalité le transforme en une sorte d’idole de tout un peuple. On lui doit le changement du nom du pays et la reconnaissance des tissus traditionnels confectionnés au pays, le Faso Dafani. Son successeur sera Blaise Campaoré qui restera au pouvoir jusqu’à l’arrivée du nouveau président en 2015 Roch Marc Kaboré. Depuis 2016 le Burkina Faso est l’objet de nombreuses attaques terroristes.

THIERRY AVEC SA CHEMISE FASO DANFANI
PAGNE DU 8 MARS 2020
CRISE SÉCURITAIRE AU BURKINA
THOMAS SANKARA

PREMIERS LOGEMENTS

Alors voilàààà comme disent les Burkinabés, nous sommes arrivés à Ouaga fin août 2019, une semaine avant la rentrée des classes afin de trouver un logement et de nous repérer dans la ville. En trois semaines, nous avons séjourné dans deux logements différents, tout d’abord dans la maison d’une de mes collègues d’anglais avenue Charles de Gaulle et ensuite dans une résidence composée d’appartements principalement dans le quartier dit de la « Zone du Bois ». Heureusement nous avions déjà acheté de France la petite Stepway noire pour nous accompagner dans toutes nos aventures. Cependant nous mettrons aussi 8 mois avant d’en devenir propriétaire. Un vrai parcours du combattant…

COUP DE CŒUR ! DÉMÉNAGEMENT…

Puis trois semaines après notre arrivée, c’est dans le quartier « Petit Paris » que nous avons le coup de coeur par cette maison, auparavant occupée par la proviseure du lycée. Signature compliquée du bail avant d’emménager avec les moyens du bord…..

NOVEMBRE 2019

NOTRE JARDIN TROPICAL

Nous vous présentons la maison nichée dans son jardin tropical avec ses bananiers, manguiers, bougainvilliers et flamboyants. La situation est nouvelle aussi pour nous puisque nous héritons de deux gardiens de jour : David et Marcel qui s’occupent aussi du jardin ainsi que d’un gardien de nuit Houde. Nous faisons aussi appel aux services d’une ménagère, Awa que nous avions rencontrée dans le logement précédent à la zone du Bois. Ce sont des personnes dévouées sur qui nous pouvons compter en toutes circonstances.

NOTRE MAISON

La maison se meuble et se décore jour après jour. Nous voulons au maximum privilégier les artisans locaux. C’est ainsi que nous faisons fabriquer au centre Lukaré deux magnifiques tables qui allient merveilleusement le métal et le bois. Les meubles de la véranda sont fabriqués à partir de petits rondins et nous achetons de grands masques locaux et des sculptures venant des ethnies Bobo, Lobi mais aussi d’autres pays alentours comme la Côte d’Ivoire et le Mali. Nous sommes heureux de jouir d’un cadre agréable dans un environ calme après les trois années bruyantes passées à Yaoundé.

THÉRÈSE, LA PROFESSEURE

Chacun peut maintenant vaquer à ses occupations. Thérèse fait sa rentrée de septembre 2019 dans un nouveau lycée Saint Exupéry où il faut recommencer à s’adapter aux nouveaux locaux, aux nouveaux collègues, aux nouveaux élèves. La première impression est qu’il est vaste, il y a une magnifique piscine dans le parking mais que surtout quand on sort dans la cour, le soleil tape fort…Et puis on se fait fouiller à l’entrée du parking et du lycée, sécurité oblige.

THIERRY, L’EXPERT AGRICOLE

Rapidement Thierry se fait inviter à une foire des semences à Tenkodogo et se rend à Bobo Dioulasso et deviendra consultant pour cette jeune entreprise de semences. Quel bonheur d’être sur le terrain et de retrouver les champs de maïs…

OUAGA ET SES PLACES

Ouaga nous frappe par ses nombreuses places toutes aussi différentes les unes que les autres : la Place de la Nation avec son monument de style marxiste-léniniste surmonté d’un flambeau, la place des Nations-Unies avec un large globe terrestre, la Place de la Bataille du Rail, la Place du coq, la place du Grand Lyon, la place du 2 Octobre, la gigantesque et futuriste place des Héros Nationaux à Ouaga 2000 avec ses deux poings levés et la place des Cinéastes au centre de laquelle se trouve un monument composé de bobines de films en hommage au 7ème art.

OUAGA ET SES MONUMENTS

Le patrimoine architectural de Ouaga est assez limité mais on peut quand même repérer le Fespaco qui est aussi un lieu avec en son centre un bâtiment décoré de fresques de réalisateurs, d’acteurs connus ou d’expression libre sur le cinéma africain. La maison du Peuple avec ses curieuses coupoles et sa façade ne manque pas d’intêret ainsi que la cathédrale de l’immaculé conception. En effet les mosquées sont plus nombreuses à Ouaga que les églises. Mais ce qui frappe c’est le nombre de statues en bronze très nombreuses près de l’hôtel de ville représentant des cinéastes ayant été primés. Une statue remarquable est celle qui représente une navette de métier à tisser près du Grand Marché de Rood Wooko. Le métier de bronzier est en effet très répandu à Ouaga. La technique utilisée est celle de la cire perdue.

OUAGA ET SES RUES

Partons à la découverte des rues bordées de boutiques en tous genres avec des pancartes vintage et parfois humoristiques, des publicités dont on pourrait faire l’analyse sociologique. Les petits restaurants s’appellent les « Maquis ». Gare en traversant la route de ne pas se retrouver nez à nez avec un mototaxi, une cariole tirée par un âne ou même encore une charette à bras. Mais le plus dangereux ici c’est le nombre considérable de motos et de vélos. Ouagadougou est en effet la 3ème capitale du deux roues au monde. On remarque même des voies qui leur sont réservées.

OUAGA ET l’ART

En plus des statues en bronze qu’on voit sur les places, dans les stations essences, Ouaga est un musée à ciel ouvert. Dans le quartier de Goughin tout particulièrement se tient tous les deux ans le festival mur-mur. De nombreuses fresques murales décorent ce quartier ainsi que des statues en matériaux récupérés.

OUAGA ET LE SPORT

Le parc urbain Bangr-Weoogo occupe une partie de l’ancien bois. Il offre un cadre agréable pour la détente et le sport et on y trouve même un parc zoologique. Non loin de là se trouve le club hippique de l’Etrier qui est l’un des plus anciens d’Afrique de l’ouest. Si on aime jouer au golf, le golf club de Ouagadougou propose ses parcours de type sahélien. Le green est remplacé par le brown, savant mélange de sable et d’huile de vidange. Pour se rafraichir, rien de tel que d’aller piquer une tête dans la piscine d’un des deux hôtels de luxe, le Slimandé ou le Laico. Enfin il est toujours possible de faire le tour du barrage à pied et observer les pêcheurs qui attendent patiemment que le poisson vienne mordre. Si on a un peu de chance on peut même voir des crocodiles.

OUAGA ET LE CORONA

C’est vrai qu’il aurait été plus judicieux de faire un article mais ce long travail est aussi le résultat de cette période de confinement. En fait Ouaga n’a jamais vraiment été confinée. Certes les écoles, les marchés, les lieux de culte, les restaurants ont été fermés et un couvre feu a été décrété mais les gens ont continué à vaquer à leurs occupations. Voici quelques images de campagnes de prévention, d’installations et de vente de distributeurs d’eau et de savon et les masques de Ouaga.

LAONGO DANS LES ENVIRONS DE OUAGA

C’est un site de sculptures de granit en plein air. Ce musée à ciel ouvert (encore un) est des plus impressionnants car plus de soixante artistes du monde entier se sont exprimés au travers d’œuvres anthropomorphes, zoomorphes, figuratives ou abstraites mais souvent très africaines. Donc on déambule dans une vaste zone constituée de massifs de granit affleurant le sol. Les symposiums ont lieu tous les deux ans. Nous attendons la prochaine édition avec impatience pour aller voir les artistes travailler in situ.

On espère que l’article vous a plu…

SOIRÉE COSTUMÉE A L’OCCASION DU 8 MARS
Victor Démé Djon Maya

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Odile dit :

    Merci de nous faire voyager !
    Les photos sont magnifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *