Le festival du Nguon 2018

Du 2 au 9 décembre 2018, s’est déroulé à Foumban (département du Noun, région de l’Ouest) la 547 ème édition du festival du Nguon.

Ce festival a lieu tous les deux ans. C’est la grande fête du Peuple Bamoun.

Le programme du Nguon 2018…

Voici  donc quelques notes en souvenir de ce week-end dépaysant et toujours aussi instructif!

Qu’est-ce que le Nguon?

Ce sont des grandes journées traditionnelles, culturelles et économiques.

Cette année le festival a été placé sous le thème ‘’Le Nguon, cadre de ressourcement culturel et d’affermissement du vivre ensemble’’. Un thème qui cadre avec les préoccupations socio-politiques et économiques du pays . En raison de la situation privilégiée du pays Bamoun, carrefour entre le Nord musulman et le Sud chrétien, entre les parties anglophones et francophones, le Nguon agit comme le ciment de l’unité nationale au Cameroun, comme moteur de la politique de coexistence pacifique et Foumban comme le creuset du dialogue islamo-chrétien.

Avant d’être une fête populaire le Nguon était une société secrète constituée de 100 membres dont 99 Fonanguon (chefs de lignage) plus le Roi. Ce dernier étant le seul qui fixait la date. Il est nécessaire de noter que le choix de la période de cette fête était fonction des récoltes ; pour permettre à chaque habitant désireux d’offrir un tribut « Pamfié » au Roi . Ce qui se faisait les trois semaines précédant le Nguon et les Nji étaient chargés de la remise desdits tributs dont la nature dépendait de leur région de provenance. Aujourd’hui, c’est tout un ensemble de cérémonies de reconnaissance, d’allégeance qui se succèdent sur une semaine.

Rien de tel qu’un petit déjeuner en musique pour se réveiller!

Au palais du sultan

Avant d’attaquer la première journée, un copieux petit déjeuner VIP nous a été offert dans la partie publique du palais

Et ensuite se mélanger à la foule dans la cour du palais

Voici les guérisseurs du royaume

Parmi les « invités » il y a cette vache qui ne verra sans doute pas la fin de la journée…

Puis,  sur le site de la foire expo,

grande cérémonie d’ouverture du festival en présence du ministre des arts et de la culture qui est arrivé avec quelques 3 heures de retard… et donc on attend puis programme raccourci avant la tombée de la nuit… adieu la fantasia… snif!

Avec spectacle

Pas de festival sans sa Miss

Ici et là, quelques sculptures Grassfield en bronze

Des touristes sont interviewés par la télévision locale

Partie haute…

En dessous de la table concours de chaussures!!!….

Le Sha’pam

Une autre cérémonie importante  se déroule au palais. C’est la cérémonie de rituelle du « Sha’pam ». Durant le « Sha’pam », les Fons Nguon (chefs du Nguon), apportent chacun au Roi, un sac qui contient des mélanges d’écorces et d’autres feuilles qui ont des pouvoirs mystiques. Mélanges que le Roi transfèrent du sac de chaque fon nguon pour le sien et qui l’aident à gouverner le royaume.

Enfin le clou de la semaine est le jugement du roi

Plus qu’une fête, le Nguon est un moment de plaidoyer ou les fils et les filles du département du Noun émettent des idées et donnent leur avis sur la gestion du royaume par le sultan. C’est aussi un moment pour ce dernier de faire face au tribunal du peuple en répondant aux reproches qui lui sont faits. Au cours de la célébration du Nguon, toutes les couches de la population Bamoun, à travers leurs porte-paroles, les Fona-Nguon, qui ont la responsabilité de recueillir les plaintes et les doléances dans tous les coins du royaume, demandent des comptes à la monarchie pour tous les manquements et abus observés depuis la dernière édition du Nguon, mais aussi lui adressent leurs gratitudes pour toutes les bonnes initiatives et réalisations.

A l’occasion de la cérémonie du jugement du roi, le roi abdique symboliquement pour permettre à son peuple de formuler des critiques, des compliments, des jugements sévères et constructifs. Ce n’est qu’après le réquisitoire que le roi promet d’œuvrer pour remédier aux manquements énumérés et pour améliorer sa collaboration avec son peuple.

Défilé des chefs du royaumes qui prêtent allégeance au roi reconduit dans ses fonctions

Le matin en ville, il n’est par rare d’apercevoir la logistique pour approvisionner la ville en produit frais ! Excellentes  grillades en perspective!!!

Voilà, le festival s’achève, un petit tour en haut du minaret de la mosquée en fin de journée pour prendre un peu de hauteur par rapport à tout ce que nous y avons découvert pendant ces trois jours à Foumban

Bye bye

Bonne adresse pour se loger:

Nous vous recommandons le bon accueil aux P’tits Louh à l’entrée de Foumban

D’autant plus que si vous avez de la chance …

1 – votre sommeil sera protégé par son excellence et vous ne pourrez faire que de beaux rêves!…

2 – Vous pourrez petit déjeuner en musique

PC070006

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. J-André dit :

    Merci Thérèse et Thierry de nous faire partager cette fête en Afrique. Les photos et bandes sonores sont excellentes, j’ai bien aimé l’humour de vos textes qui ajoute de l’émotion en visionnant ce magnifique festival. Malgré vos appels du pied, c’est la belle Miss Nguon 2018 qui ont toutes nos faveurs.
    Bises de Montsé & J-André

    1. Thierry dit :

      Merci de rester fidèle à notre blog.
      Nous espérons que vous allez bien.
      Bien amicalement
      TnT

  2. henri Isa dit :

    Merci à vous deux toujours aussi interressants vos reportages…
    Bises Henri ISA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *